Test : Où en suis-je dans mon deuil ?

Hero1
Évènements de la vie
people
Complété par 79 personnes
Vous êtes confronté à une situation de deuil ? Vous ne savez plus où vous en êtes tant vous souffrez ? S’il existe des étapes à franchir pour parvenir à faire votre deuil, comment savoir où vous vous situez dans ce processus douloureux ? Notre test en ligne “Où en suis-je dans mon deuil ?” vous aidera à répondre à cette question. Réalisez votre diagnostic en ligne dès maintenant.
Hero1
Évènements de la vie
people
Complété par 79 personnes
Qu’est-ce que le deuil ?
Le deuil est une réaction émotionnelle complexe et naturelle en réaction à une perte et qui englobe un large éventail d'émotions, de pensées et de réactions physiques. Ce processus varie considérablement d'un individu à l'autre en fonction de facteurs tels que la relation avec la personne ou l’objet perdu, la personnalité, les croyances culturelles et religieuses, et les circonstances entourant la perte.

Ledeuil n’est pas uniquement la perte d’un proche, d’un parent, d’un ami. Cette notion est bien plus vaste et regroupe également la perte d’un emploi, d’un animal de compagnie, ou d’une maison, pouvant constituer de véritables chocs émotionnels.

La sémantique même du mot deuil évoque la douleur, la dualité. Si vous vivez un tel événement actuellement, il vous est peut-être impossible d’imaginer votre vie après. Le monde semble s’effondrer, le ciel vous tombe sur la tête. Pourtant, la vie faisant, il est nécessaire de continuer avec ce manque et de poursuivre votre chemin.

Le travail de deuil se découpe généralement en plusieurs phases, allant du déni à l’acceptation. Mais, tout n’est pas si simple et, après avoir franchi plusieurs caps, il est possible de repartir en arrière et de devoir à nouveau les surmonter.

Mais alors, comment savoir à quelle étape de ce processus vous vous situez actuellement ? Pour répondre à cette question, vous pouvez réaliser notre test en ligne sur le deuil. Il vous aidera à savoir où vous en êtes dans votre travail de deuil et à obtenir de premiers conseils selon votre situation.

Lorsqu’une pathologie ou un trouble mental se greffe au processus de deuil normal, on parle alors de deuil pathologique. C’est par exemple le cas lorsqu’une dépression amoureuse, une névrose ou une psychose s’ajoutent à la période de deuil. Une prise en charge médicale est alors indispensable.
LE CHIFFRE CLÉ
3,7 %
Selon une étude allemande, 3,7 % de la population générale souffre d’un deuil pathologique.
Source : NIH (National Library of Medicine)
Comment reconnaître les étapes du deuil ?
Le processus de deuil, aussi appelé travail de deuil, se fait le plus souvent en cinq étapes. Bien évidemment, chacun ayant sa propre personnalité et son propre vécu, ces stades ne sont pas toujours aussi bien définis. Pour évaluer où vous en êtes dans ces différentes phases, n’hésitez pas à réaliser votre diagnostic en ligne. Créé par nos psychologues, le test “Où en suis-je dans mon deuil ?” vous permettra de comprendre à quelle étape vous vous trouvez. Durant le travail de deuil, un tsunami de sentiments s’empare de vous. Selon vos ressentis, il est possible de connaître à quelle étape du deuil vous vous situez.
Étape n° 1 : Le déni
Le déniest la première étape du travail de deuil. Après avoir appris la nouvelle, vous ne parvenez pas à y croire, le monde s’écroule autour de vous. Le choc est si violent que votre cerveau ne peut l’intégrer, il nie. Cette réponse vous permet de ne pas trop souffrir puisque pour vous l’information est fausse. Toutefois, la vie reprenant immédiatement son cours, il n’est pas possible de se soustraire à l’événement bien longtemps.
Étape n° 2 : La colère
Une fois l’information intégrée, le déni laisse place à la colère. Elle est brutale, violente et vous détestez la terre entière. Cette colère peut même se diriger contre la personne disparue dans le cas d’un décès : vous la tenez pour responsable de votre profonde souffrance. S’en suit possiblement un sentiment de culpabilité.

Cette émotion est intense et déstabilisante, mais elle fait partie du processus de traitement des émotions complexes liées à la perte. Elle peut être le reflet d'un sentiment d'injustice, d'impuissance ou d’une difficulté à accepter la réalité.
Étape n° 3 : Le marchandage
Cette étape n’est pas toujours présente dans le deuil. Le marchandage est en réalité une sorte de pacte que vous passez avec une personne imaginaire, une divinité ou autre selon vos croyances. Si vous êtes actuellement dans cette phase, vous marchandez sans doute pour revenir en arrière, faire que la perte n’ait pas existé en échange d’un comportement exemplaire ou de bonnes actions.

Vous pouvez également ressentir un sentiment de culpabilité, en pensant que si vous aviez fait les choses autrement, cet événement ne serait pas arrivé. Les phrases telles que “Et si seulement…” ou “Que se passerait-il si…” sont typiques de cette phase de marchandage.
Étape n° 4 : La dépression
Là encore, la phase de dépression est une étape normale du processus de deuil. Si vous y êtes confronté, vous ressentez des symptômes dépressifs classiques. Citons notamment une profonde tristesse, de l’apathie, un sentiment de désespoir, un retrait social, des pensées négatives sur soi-même et sur l’avenir.
Étape n° 5 : L’acceptation
L’acceptation est la cinquième et dernière étape du travail de deuil. Comme son nom l’indique, elle consiste à admettre la situation, la perte ou le décès. Mais attention, cela ne signifie pas pour autant que vous ne ressentez plus de peine ou de tristesse.

En traversant les différentes étapes, vous êtes maintenant prêt à poursuivre votre chemin en vivant avec la perte que vous avez connue. Votre souffrance s’atténue et vous avez retrouvé une certaine sérénité qui vous permet d’aller de l’avant.
Comment savoir à quelle étape du deuil je me situe ?
Colère, tristesse, culpabilité, apathie… Vous êtes perdu ? Vous ne savez plus où vous en êtes dans les différentes phases du deuil ? Réalisez notre test pour obtenir un premier diagnostic en ligne et savoir à quelle étape du processus vous vous situez actuellement.
Quels sont les symptômes qui montrent que le deuil m’affecte ?
Si chacun réagit à sa façon en cas de perte, certains signes et symptômes peuvent vous indiquer que le processus de deuil vous affecte émotionnellement, mentalement et physiquement.
Des émotions intenses
Des émotions ressenties trop intensément peuvent être le signe que vous êtes affecté par le deuil. Par exemple, vous ressentez une profonde et immense tristesse, un chagrin persistant que vous avez du mal à gérer. Vous pouvez également être envahi par un sentiment de vide émotionnel. Plus rien ne vous intéresse, le monde extérieur semble ne plus exister, vous ne pensez qu’à la perte. Une culpabilité omniprésente, qui prend le dessus sur tout le reste est également un indicateur à prendre en compte. Enfin, des inquiétudes excessives, des crises d’angoisse et des pensées anxieuses sont aussi des symptômes que vous traversez un deuil difficile ou compliqué.
Des symptômes cognitifs et comportementaux
Aux émotions intenses et envahissantes s’ajoutent parfois des symptômes cognitifs comme des difficultés de concentration et des prises de décisions difficiles. Votre cerveau semble fonctionner au ralenti. Un changement dans votre perception du monde est aussi possible. Chez certaines personnes on constate une perte d'intérêt pour les activités appréciées avant le deuil.
Des signes physiques
Lorsque le deuil est difficile à traverser, des symptômes physiques apparaissent parfois :


  • Une fatigue et un épuisement intense ;

  • Des changements d'appétit, voire l’apparition de troubles du comportement alimentaire (TCA) ;

  • Des perturbations du sommeil ;

  • Des symptômes physiques tels que des maux de tête, des douleurs corporelles, des tensions musculaires, des problèmes digestifs, etc.



À tous ces signes, s’ajoute régulièrement un retrait social, car vous ne trouvez plus d’intérêt à interagir. Pour évaluer à quel point vous êtes affecté par le deuil, réalisez votre test en ligne. Créé par les psychologues de PsyVize, il est simple et rapide. Selon les résultats de ce premier diagnostic, vous pourrez ensuite consulter un professionnel qui vous proposera, si besoin, un protocole de soins adapté à vos besoins.
image
Pourquoi est-il important de diagnostiquer un deuil pathologique ?
Le deuil pathologique est d’autant plus important à diagnostiquer qu’une étude japonaise a montré que 12 % des endeuillés présentent ensuite un stress post-traumatique, que 20 % développent une dépression sévère (comme la dépression mélancolique) et que le risque de suicide est multiplié par 2,5 chez les veufs.

Si vous pensez souffrir d’un deuil pathologique, n’hésitez pas à réaliser votre diagnostic en ligne sur le deuil. Vous obtiendrez en quelques minutes des premières réponses aux questions que vous vous posez.

Faire face à la perte est un travail difficile, mais qui répond généralement à un processus normal. Toutefois, lorsqu’un trouble psychique s’ajoute à la profonde tristesse déjà ressentie, vous pouvez basculer vers un deuil pathologique.

Il est alors essentiel de le diagnostiquer, car contrairement au deuil normal, la pathologie associée doit être soignée. Une consultation avec un professionnel de santé est incontournable : il va traiter le trouble associé afin que vous puissiez reprendre votre travail de deuil et retrouver une vie plus sereine.

Ces troubles présentent différents niveaux de gravité. Il existe notamment :
  • Les états névrotiques, comme le deuil hystérique par exemple
  • Le deuil obsessionnel avec des ruminations omniprésentes
  • Les troubles anxieux où l’on retrouve une anxiété parfois invalidante, voire une anxiété généralisée
  • Le deuil psychotique, très rare, avec hallucinations, une dépersonnalisation et une confusion mentale
wsbilan5
Téléchargez l’application
Retrouvez plus de 17 diagnostics sur la santé mentale dans votre application !

Scannez-moi pour télécharger l'application