Test : Suis-je en dépendance affective ?

Hero1
Relations et dépendances
people
Complété par 2562 personnes
Vous recherchez en permanence la validation et l’approbation des autres ? Vous peinez à vous sentir en sécurité et à vous épanouir sans la présence de votre conjoint ou de certains proches à vos côtés ? Vous êtes effrayé à l’idée de vous retrouver seul ? Prenez quelques minutes pour savoir si vous êtes en situation de dépendance affective grâce à notre test en ligne mis au point par nos psychologues.
Hero1
Relations et dépendances
people
Complété par 2562 personnes
Qu’est-ce que la dépendance affective ?
La dépendance affective, ou trouble de la personnalité dépendante, relève d’un schéma psychologique complexe. Elle se caractérise par une forte dépendance émotionnelle vis-à-vis des autres, au détriment du propre bien-être de l’individu qui en souffre. La cinquième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5), ouvrage de référence en matière de santé mentale, classe la personnalité dépendante parmi les troubles de la personnalité. En général, ce trouble apparaît au début de l’âge adulte.

La dépendance affective repose sur un modèle général de soumission à l’autre ainsi que sur un besoin excessif d’être pris en charge. Cette dernière ne se limite pas à la relation amoureuse et à la dépendance affective dans le couple. Elle peut se manifester dans plusieurs domaines de la vie. C’est le cas par exemple au travail, en amitié, voire dans la sphère familiale. La personne dépendante éprouve toutes les difficultés du monde à prendre des initiatives personnelles et à s’engager dans des activités en l’absence d’un tiers de confiance.

Cette forte dépendance émotionnelle pousse le principal concerné à se soumettre aux souhaits et aux désirs des autres, quitte à mettre ses besoins, ses envies et ses valeurs de côté. Gérer la solitude devient donc très compliqué dans un tel contexte. C’est pourquoi un individu dépendant affectif est tétanisé par la peur d’être délaissé voire abandonné. Il représente donc une proie facile pour une personnalité toxique comme un pervers narcissique, qui se nourrit justement de cette faille pour mieux le manipuler.

D’ailleurs, la frontière entre l’amour et la dépendance affective vous semble certainement floue. Dans tous les cas, une relation basée sur la dépendance amoureuse témoigne d’un déséquilibre. Elle ne se construit pas sur la préservation de l’individualité mais pousse l’un des partenaires à s’oublier et à vivre dans l’ombre de l’autre. L’amour, au contraire, croît sur la compréhension et le respect de l’autonomie de chacun. Si vous pensez souffrir de dépendance affective, que ce soit dans votre relation de couple ou avec votre entourage, n’attendez plus : notre test en ligne “Suis-je en dépendance affective” vous fournira de premiers éléments de diagnostic.
LE CHIFFRE CLÉ
< 1%
Moins de 1% de la population souffre d’un trouble de la personnalité dépendante. Certaines études concluent que la dépendance affective est diagnostiquée plus souvent chez les femmes.
Source : Manuel MSD
Quels sont les symptômes d’une dépendance affective ?
Les professionnels de santé mentale observent des symptômes de dépendance affective récurrents chez les patients. Ces critères diagnostiques reflètent un modèle de comportement et de pensée axé sur une soumission émotionnelle vis-à-vis des autres : conjoint, collègues, amis ou membres de la famille.
La peur excessive de la solitude et de l’abandon
L’idée de vous retrouver seul vous angoisse profondément. Vous redoutez constamment que l’un de vos proches vous abandonne, ce qui vous pousse à vous accrocher à vos relations, même si elles sont peu épanouissantes voire toxiques.

Par exemple, vous détestez vous retrouver seul chez vous et avez besoin d’une présence pour vous sentir serein. Vous êtes capable d’envoyer des dizaines de messages à votre conjoint ou à votre sœur pour combler ce vide.
La négligence de vos propres besoins
Vous êtes prêt à tout pour éviter la solitude, ce qui vous conduit à négliger vos propres aspirations. Vous recherchez une forme de satisfaction à travers les autres, au détriment de votre propre épanouissement.

Vous négligez votre bien-être émotionnel, physique et mental à cause de la préoccupation excessive que vous nourrissez pour certaines personnes. Il est probable qu’à force vous ne parveniez même plus à identifier vos propres besoins et à les exprimer.
La recherche constante d’approbation
Ce symptôme est révélateur de la dépendance affective. Pour vous sentir valorisé et en sécurité émotionnelle, vous recherchez à tout prix la validation et l’approbation de la part des autres. Vous orientez vos actions et vos décisions en anticipant les pensées de vos proches.

De ce fait, vous craignez les critiques. Pour éviter la désapprobation et le rejet, vous adaptez sans cesse votre comportement aux attentes des autres. Si ce symptôme vous parle, vous souffrez peut-être d’un trouble de la personnalité dépendance. En quelques minutes, notre test en ligne sur la dépendance affective vous aidera à y voir plus clair et à obtenir de premiers conseils.
La difficulté à établir des limites saines dans vos relations
Que ce soit dans votre couple, en amitié ou au travail, vous peinez à définir et à maintenir des frontières saines entre les autres et vous-même. Vous avez peur de les décevoir ou de perdre leur affection en affirmant vos besoins et vos désirs.

Peut-être avez-vous connu des situations où vous avez accepté de la jalousie maladive, des comportements abusifs ou irrespectueux, sans parvenir à vous préserver ? En tant que dépendant affectif, il n’est pas rare de s’enfermer dans des relations déséquilibrées où l’autre prend le pouvoir et dicte ses règles.
La quête constante de nouvelles relations
Vous recherchez de nouvelles relations, sans toutefois prendre le recul nécessaire. Cette quête frénétique de nouvelles interactions comble temporairement un vide émotionnel abyssal. Vous vous investissez de manière excessive dans vos relations dès le départ.

En cas de rupture amoureuse par exemple, vous vous précipitez dans une nouvelle histoire, quitte à fermer les yeux sur certains signaux inquiétants. Vous déployez une énergie folle pour vous faire de nouveaux amis, même si cela implique de délaisser vos propres passions.
Comment savoir si je suis dépendant affectif ?
Ne restez pas seul avec vos doutes. Notre diagnostic en ligne vous invite à faire le point sur cette forme d’addiction à l’autre.
Découvrez si vous êtes dans une situation de dépendance affective grâce aux questions élaborées par nos psychologues.
Quels sont les causes et les facteurs de risque de la dépendance affective ?
L’origine de la dépendance affective repose sur une combinaison complexe de causes et de facteurs de risque. S’ils varient d’une histoire personnelle à l’autre, le manque d’estime de soi, un trouble de l’attachement ou une expérience traumatisante constituent un terrain favorable au développement du trouble de la personnalité dépendante.
Le manque d’estime de soi
Une faible estime de soi constitue l’une des causes de la dépendance affective. Impossible alors de se sentir bien dans sa peau sans l’aval des autres.

Le peu d’estime que vous vous portez vous pousse donc à rechercher des preuves de votre propre valeur hors de vous-même. Vous avez besoin de la validation de vos proches pour vous autoriser à vous aimer et à vous accorder de l’importance. Vous comblez ainsi votre vide émotionnel par l’extérieur et non par l’intérieur.
Un trouble de l’attachement
Un trouble de l’attachement résulte d’une perturbation dans la formation de liens émotionnels entre un individu et ses figures d’attachement dans la petite enfance. Des interactions instables, négligentes ou abusives avec un parent (ou une autre figure d’attachement) ont pu vous fragiliser, compliquant la création de liens sains et sécurisants à l’âge adulte.

Les expériences relationnelles des premières années de vie influencent la construction des schémas émotionnels et comportementaux ultérieurs. Pour combler le manque affectif de l’enfance et votre peur de l’abandon, vous recherchez sans cesse une connexion émotionnelle avec les autres.
Une expérience passée traumatisante
Une expérience passée traumatisante laisse une empreinte durable sur votre état émotionnel et votre santé mentale, quelle que soit sa forme. Peut-être avez-vous dû affronter le décès d’un être cher ou la maladie. Peut-être avez-vous croisé la route d’un pervers narcissique au travail, ou vécu une rupture amoureuse douloureuse qui vous a laissé marqué.

Ce traumatisme a ébranlé votre confiance en vous, favorisant un climat d’insécurité émotionnelle. Vous recherchez donc la sécurité et le soutien qu’il vous manque auprès des autres.
image
Comment diagnostiquer la dépendance affective ?
Si vous pensez être dépendant affectif, commencez par réaliser un diagnostic en ligne : notre test sur la dépendance affective ne vous prendra que quelques minutes. Ce dernier vous donne une première tendance, à confirmer par une consultation en présentiel ou en ligne avec un professionnel de la santé mentale.

Seul un psychiatre ou un psychologue est apte à poser un diagnostic fiable, à travers une évaluation approfondie de votre histoire et de vos schémas comportementaux. Lors d’entretiens cliniques, le professionnel se penche sur vos antécédents médicaux, vos expériences de vie, votre cercle relationnel actuel et passé, ainsi que vos symptômes.

Le psychologue (ou le psychiatre) se réfère aux critères diagnostiques du trouble de la personnalité dépendante répertoriés par le DSM-5. Le professionnel de santé évalue comment ces schémas affectent votre quotidien, vos relations interpersonnelles et votre bien-être. Il s’assure enfin que vos symptômes ne sont pas en lien avec d’autres troubles de la santé mentale, tels que des symptômes dépressifs ou un trouble anxieux ou encore une codépendance affective. En fonction de tous ces paramètres, il vous proposera un soutien thérapeutique approprié pour sortir de la dépendance.

La dépendance affective doit s’illustrer dans cinq des manifestations ci-dessous au minimum.

    • Difficulté à prendre des décisions sans être rassuré ou conseillé par les autres ;

    • Besoin que d’autres assument les responsabilités dans les domaines importants de votre vie ;

    • Difficulté à exprimer un désaccord avec autrui, de peur de perdre son soutien ou son approbation ;

    • Difficulté à vous lancer dans des projets ou à faire des choses seul par manque d’estime et de confiance en vous ;

    • Quête outrancière du soutien d’autrui, quitte à vous forcer à faire des choses désagréables ;

    • Sentiment de malaise ou d’impuissance quand vous êtes seul, de peur de ne pas savoir vous débrouiller ;

    • Recherche urgente d’une relation de remplacement si une relation se termine ;

    • Préoccupation irréaliste par la crainte de devoir vous débrouiller seul.

wsbilan5
Téléchargez l’application
Retrouvez plus de 17 diagnostics sur la santé mentale dans votre application !

Scannez-moi pour télécharger l'application